Suivre ses positions à l’ancienne

Aujourd’hui, il y a pléthore d’outils pour vous permettre de suivre vos positions. Sans entrer dans le détail entre ceux qui proposent un split Desktop / Mobile, le suivi des positions 0, etc. je vous propose de relever vos positions à l’ancienne. Non par flegme mais simplement parce que certains cas de figure imposent encore de revenir à nos bonnes vieilles méthodes.

Récupérer les données génériques d’un produit sur Google Shopping pour structurer son contenu SEO

Google en tant qu’outil est un excellent moyen pour organiser certaines tâches SEO. Google Shopping l’est d’autant plus qu’il nous donne accès à une granularité de l’information sans pareille s’agissant de produits de consommation.

Génération automatique de contenu : obtenir une première structure éditoriale

De très nombreuses techniques existent pour générer du contenu, notamment la génération automatiquse de textes à partir de données chiffrées. Malgré tout l’attrait de cette linguistique computationnelle, nos travaux vont nous conduire à générer du contenu via des algorithmes de résumé.

Réaliser une analyse des entités et des sentiments avec son propre crawler

Proposées par les API de Langage Naturel de Google Cloud, les analyses des entités et des sentiments permettent de classifier des termes et d’extraire un sentiment général. Daté de 2015, un brevet de Google intitulé « Classement des résultats de recherche basés sur les métriques des entités » démontre l’intérêt de l’utiliser dans nos actions SEO.

Travailler une technique SEO avec Tensorflow

Développé par des ingénieurs affectés à l’équipe Google Brain au sein de la division Intelligence Artificielle de Google, TensorFlow est un framework open source (depuis 2015) dédié au machine learning. Il figure parmi les outils les plus utilisés dans le domaine de l’apprentissage automatique.

Analyse de sentiments avec R : critère de qualité pour les backlinks

Plusieurs brevets ont été déposés par Google pour quantifier les opinions et avis des internautes à partir de corpus n’utilisant pas les systèmes de notation traditionnels. L’analyse de sentiments prend alors tout son sens : comment quantifier des opinions dites « brutes » ?